ALAN WILDER

Alan Wilder est né à Londres le 1er juin 1959. Il vient de la classe moyenne et ses parents font de la musique un véritable leitmotiv. C'est le seul musicien 'professionnel' de Depeche Mode au sens qu'il est le seul à avoir pris des cours de piano durant son enfance. Ses trois frères pratiquent également le piano et aspirent à devenir concertistes. Un de ses frères réussira, les autres donneront des cours d'éducation musicale en Finlande. En classe, c'est un bon élève mais hélas, très peu intéressé par les cours. D'après ses dires, il trouve ses cours de piano terriblement ennuyeux...

Alan se rebelle et se passionne pour le rock et la musique électronique. Il se cherche un travail dans un studio et est rejeté près de 40 fois avant d'obtenir un petit job au DJM studio. Avant d'intégrer Depeche Mode, il joue avec quelques groupes dont The Dragons et quelques groupes de jazz ou de blues dès lors qu'il déménage à Bristol. En 1982, il voit une annonce dans le Melody Maker d'un groupe célèbre qui cherche un pianiste-claviériste de moins de 21 ans. Il passe l'audition et est retenu. Après avoir enfin avoué son âge (22 ans), il intègre Depeche Mode. Dès 1983, le discret Alan Wilder s'occupe des claviers et des effets techniques sur scène.

C'est lui qui compose la plupart des arrangements des chansons de Martin Gore. Dès 1993, pour l'album Songs Of Faith And Devotion, il se met à la batterie, tout en gardant son attrait pour les claviers. Alan a également écrit quelques chansons pour Depeche Mode comme 'Get The Balance Right', 'Work Hard' ou encore 'If You Want'. De plus, on lui doit notamment les arrangements et le rythme d'un tube de Depeche Mode, 'Enjoy The Silence', à l'origine une lente ballade écrite par Martin Gore, transformée en quasi "dance track'' par Wilder.

Dès 1986, Alan entame un projet solo du nom de « Recoil » et sort son premier album la même année, intitulé 1 + 2. En 1987, sort Hydrology puis Bloodline en 1992. En 1995, au terme de l'éprouvante tournée Devotional, Alan décide de quitter Depeche Mode, notamment parce qu'il estime que son travail n'est pas assez reconnu. Voici le communiqué qu'il a diffusé pour annoncer son départ :

"À cause d'une insatisfaction grandissante par rapport aux relations internes et aux méthodes de travail du groupe, c'est avec une certaine tristesse que j'ai décidé de prendre congé de Depeche Mode. Ma décision de quitter le groupe n'a pas été facile à prendre, notamment car nos derniers albums ont montré que le véritable potentiel de Depeche Mode était en train de se révéler. Depuis mon arrivée en 1982, je me suis continuellement efforcé de donner une totale énergie, de l'enthousiasme et mon engagement pour le succès à venir du groupe, et malgré un déséquilibre constant de la répartition des charges de travail, j'ai offert tout cela très volontiers. Malheureusement, au sein du groupe, ce niveau de contribution n'a jamais reçu le respect et la reconnaissance qu'il mérite. Même si je crois que la qualité de nos productions musicales s'est améliorée, la qualité de nos relations s'est détériorée au point que je ne sente plus que la fin justifie les moyens. Je n'ai aucun désir de rejeter la faute que quelqu'un en particulier ; il est suffisant de dire que nos relations sont devenues sérieusement tendues, de plus en plus frustrantes, et finalement, dans certaines situations, intolérables.

Étant donné ces circonstances, je n'ai d'autre choix que de quitter le groupe. Cela semble donc préférable de partir sur un relatif succès, et je retiens toujours un grand enthousiasme et une passion pour la musique, je suis enthousiaste par la perspective de mener de nouveaux projets. Les autres membres du groupe ont mon soutien et mes meilleurs vœux pour tout ce qui suivra dans le futur, que ce soit collectivement ou individuellement."

En 1997, il sort Unsound Methods, toujours sous le nom de Recoil, puis Liquid en mars 2000.

À noter que alan Wilder a également produit et/ou remixé notamment pour Nitzer Ebb ou encore Curve.